"Visionnage" du film "Le sel de la Terre", samedi 16 novembre 2013

Ajouts d’Ingrid, dimanche 17 novembre :

Au groupe % Ciné,

Il me semble que nous n’avons pas eu le temps de caler tout à fait le déroulé de la 1ère séance au Bayard.

Par exemple, nous n’avons pas évoqué le temps dévolu à la discussion : environ une heure sans doute ? (si RDV à 20h, film de 1h30, délais d’installation, peut-être pause au bout de 45mn pour libérer l’accès aux "commodités"... salle libérée vers 23h ?).

Pour compléter la proposition d’accorder un petit temps à soi pour jeter ses premières impressions sur le papier, voici une proposition un peu plus élaborée pour la suite :
Il s’agirait de distribuer en plus par exemple 3 post-it de 3 couleurs différentes (il m’en reste du groupe % philo).

1) sur la première couleur, il s’agirait de noter (à la fin de ce temps individuel) ce qui a suscité l’intérêt et que l’on souhaite approfondir dans la discussion : sous forme d’une question, d’une scène du film ou d’un passage qui attire particulièrement l’attention ou l’intérêt, d’un des thèmes ou thématiques (insuffisamment) évoqués ou (largement) traités...

2) la deuxième couleur exprimerait les incompréhensions ou les désaccords, pour une analyse plus "critique" : scènes, problématiques, passage du film mal compris ou sur lequel des explications sont souhaitées ou avec lesquelles la personne se sent en désaccord...

Ce qui permettrait peut-être de "structurer" la discussion et de l’articuler en deux grandes périodes...

3) la troisième couleur serait à remplir en 2 temps (avant la discussion et à la fin de la séance) et utilisée seulement à la fin. Elle porterait sur : votre impression générale a) sur ce film b) sur cette séance Attac Cinéma : ce qui impliquerait que les gardiens du temps ménagent une dizaine de minutes pour ce petit bilan à double entrée, en fin de soirée.

En une heure-une heure quinze, pas la peine de prévoir d’autre technique d’animation, je pense. La discussion devrait s’organiser assez facilement d’elle-même, vu l’intérêt et la richesse du film. En revanche, comment utiliser le plus efficacement ce qui est inscrit sur les post-it ?
Limiter à 3 questions ou thèmes max ...par couleur...me semble une bonne chose.
Les rassembler (ou non) : dans un chapeau ou sur un tableau ou par un animateur qui fait la synthèse des thèmes récurrents...?
Les passer à son voisin...?

Je ne sais pas ce qui fonctionnerait le mieux... A vous de prendre le relai pour les propositions et comment vous voyez les choses.

Je me disais aussi qu’il serait bien d’établir un "canevas" chronologique du film avec les scènes importantes numérotées et dans l’ordre (comme on trouve à la fin du DVD Margin Call) : cela peut aider les animateurs à relancer la discussion dans une autre direction (si le débat s’enlise) et à ne pas oublier d’étape ou de thème important, étant donné que le temps sera contraint.

Et de préparer une ou deux fiches avec les références historiques indispensables sur la période : dates du Maccarthysme, du vote des femmes (blanches ?) aux USA, précisions sur cette loi Taft-Hartley dont il est question à un moment,...

Autre idée proposée par Jean-Louis :
prévoir une feuille pour récolter les coordonnées des présents (adresse messagerie) qui le souhaiteraient, pour leur envoyer un retour suite à la séance projection-débat : bref CR et info sur la séance suivante. Dans une optique de fidélisation du public.

J’ai trouvé une petite explication complémentaire à l’expression qui sert de titre "Le sel de la terre" dans le livre d’Antoinette Brenet à destination des enfants intitulé "Le costume d’Eve ou comment suivre à la lettre les mots de notre langue venus de la Bible". La citation provient du Sermon sur la Montagne. Commentaire : Le sel est ce qui donne de la saveur aux aliments, et, au sens figuré, de l’intérêt ou de la vivacité aux paroles. Etre le sel de la terre, c’est appartenir à une élite agissante, avec ce que cela comporte de responsabilités.

Voilà !
Ingrid